CARNET DE BORD JOUR 3 EN DIRECT DU G20 YEA ISTANBUL : les 7 recommandations des entrepreneursPAR RONAN PELLOUX DANS LES ECHOS

Par Ronan Pelloux, entrepreneur (Creads) I Le 10/09/15 – Les Echos

Alors que le G20 YEA d’Istanbul ferme ses portes, quelles sont les recommandations des entrepreneurs ? Plongée dans les coulisses de ce sommet grâce au journal de bord de Ronan Pelloux, entrepreneur

family picture g20 YEA15 complete

Nous y sommes : le G20 YEA d’Istanbul ferme ses portes aujourd’hui. Pendant 3 jours, nous avons identifié les grandes mesures que nous souhaitons présenter aux gouvernements membres du G20. Pour clôturer ce 7ème sommet, nous avons signé notre charte d’engagement présentant l’ensemble de nos recommandations pour relancer la croissance et l’emploi dans le monde.

Les 5 grandes thématiques du G20 des Entrepreneurs

Ces dernières années, j’ai pu constater que les gouvernements membres du G20 avaient été réceptifs à nos recommandations. Nos efforts ne sont pas vains et dans les années à venir nous allons continuer à proposer des mesures en accord avec les 5 grandes thématiques qui nous permettront de relancer l’économie :

– L’accès au financement. (amorçage, start-up, expansion et growth capital).
– Les taxes et la fiscalité (charges incitatives pour l’embauche, simplification de la création d’entreprise, textes de loi en faveur du business et simplification du commerce).
– Les supports pour les entrepreneurs (mentors, conseillers, networks, incubateurs…).
– L’éducation (formations en lien avec les besoins du marché, apprentissage de l’entrepreneuriat dès le plus jeune âge, formations des entrepreneurs en action…)
– La culture entrepreneuriale (considération du risque des entrepreneurs, valorisation de l’entrepreneur et culture de l’innovation).

La charte des 400 entrepreneurs internationaux du G20 d’Istanbul

Cette année, la priorité a été mise sur la culture entrepreneuriale. Cette thématique fait écho au rapport présenté par Accenture lors du précédent G20 YEA de Sydney dans lequel il était estimé que les entrepreneurs digitaux pourraient créer plus de 10 millions d’emplois pour les jeunes d’ici 2030.

Suite aux différentes études menées par EY et Accenture en amont du G20 YEA, nous savons que les gouvernements ont un rôle clé à jouer pour encourager une culture qui puisse soutenir et encourager les jeunes à créer leur société.

Voici nos 7 recommandations composant la charte :

– Soutenir la promotion de l’entrepreneuriat et mettre en place le suivi de l’impact de cette nouvelle culture. Nous attendons des hommes politiques qu’ils s’impliquent davantage au sein de cet écosystème, qu’ils échangent avec les entrepreneurs pour s’assurer que cette culture entrepreneuriale se diffuse et se maintienne. Chaque année, 400 entrepreneurs 3 jours de leur temps pour préparer ces recommandations, il serait pertinent selon moi que les pouvoirs politiques envoient des élus lors de G20 YEA pour comprendre de l’intérieur cet écosystème et ce dynamisme pour en être le relais.

– Soutenir des mesures pour encourager l’enseignement de la culture de l’entrepreneuriat. Cela doit se faire dès le plus jeune âge pour comprendre le fonctionnement d’une entreprise, la rentabilité et contribuer à l’autonomie et à la prise de décisions. Cet accompagnement devrait figurer durant toutes les étapes du cursus scolaire et devrait se maintenir une fois l’entreprise créée. Il faut encourager la création d’accélérateurs, d’incubateurs et de programmes de mentorat entrepreneurial. Les exemples montrent que les pays ayant une forte culture entrepreneuriale sont les plus tolérants et compréhensifs face aux échecs. N’oublions pas qu’il y a encore quelques années, les entrepreneurs ayant échoué dans leur entreprise étaient fichés à la banque de France.

– Avoir une fiscalité qui soutienne l’entrepreneuriat. La culture de l’entrepreneuriat ne peut exister que si le gouvernement prouve qu’économiquement, les décisions qui sont prises le sont pour favoriser la compétitivité des entreprises. Ces mesures doivent aussi favoriser l’investissement. Pour encourager l’entrepreneuriat et faciliter l’accès au capital et aux nouveaux marchés, nous incitons les gouvernements à adopter des mesures progressives sur les impôts et les charges, notamment pour les start-ups et les entreprises en démarrage.

– Réformer les règles de régulations pour encourager la mobilité internationale des entrepreneurs. En retirant les barrières à la mobilité des entrepreneurs, nous serons en mesure d’attirer les talents étrangers pour qu’ils puissent créer leur entreprise facilement avec un visa d’entrepreneur.

– Proposer un cadre légal stable pour encourager la culture entrepreneuriale et un cadre juridique simplifié. Les entrepreneurs ont besoin d’obtenir plus de la visibilité pour pouvoir prendre des décisions. Nous aimerions avoir un accès simplifié à l’ensemble des informations relatives au cadre réglementaire et aux mesures pratiques telles que les standards internationaux et les réglementations.

– Encourager la collaboration entre les PME et les grands groupes. Pour cela, nous attendons du gouvernement qu’il montre l’exemple en donnant accès aux marchés publics à plus de PME. Cela passe également par la confiance des grands groupes qui devraient soutenir davantage les PME en respectant les délais de paiement notamment.

– Examiner et considérer les recommandations du plan d’actions suite au G20 YEA 2014 de Sydney pour réduire le chômage des jeunes.

– Développer une infrastructure digitale et de services pour favoriser la croissance et l’innovation. Le digital est au cœur de l’amélioration des performances des entreprises et permet de travailler avec des partenaires multiples tout en faisant converger les intérêts communs.

Par cette charte, la Délégation Française s’engage à poursuivre ses efforts. Nous souhaitons que l’entrepreneuriat soit dorénavant considéré comme une priorité nationale pour les décideurs politiques pour être le “driver” de la création d’emplois, de la relance de la croissance et du développement durable !

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

nos actualités et événements

Voir toutes les actualités et tous les événements