L’AFIC s’engage en vue des élections présidentielles de 2017

pperpere

Pouvez-vous nous rappeler brièvement le rôle de l’AFIC et les raisons de son engagement aux côtés de Citizen Entrepreneurs ?
L’AFIC est un organisme professionnel indépendant, qui représente et promeut le capital-investissement français auprès des investisseurs institutionnels, des entrepreneurs et des pouvoirs publics.
Les 300 sociétés de capital-investissement membres de l’AFIC accompagnent plus de 6 500 entreprises dans leur développement et leur transformation, en apportant non seulement du capital mais aussi un soutien et des orientations stratégiques pour les aider à faire aboutir leurs projets.
C’est donc tout naturellement que nous avons à cœur de développer des liens de confiance et de collaboration avec Citizen Entrepreneurs ! Et nous sommes aux côtés de Citizen Entrepreneurs depuis sa création !

La France est en période d’élections et l’AFIC a fait 16 propositions aux candidats. Quels sont à votre avis les points sur lesquels  l’AFIC se distingue par rapport aux autres acteurs du capital-investissement ? 

  • la représentativité de tous les segments du capital-investissement

L’AFIC est la seule organisation regroupant tous les segments de l’écosystème du capital-investissement français : fonds de capital-innovation, capital-développement, capital-transmission, capital-retournement mais aussi sociétés de gestion finançant des projets d’infrastructures.  Notre légitimité à nous exprimer sur le métier est donc sans égale. Et c’est pourquoi les 16 propositions portées par l’AFIC à l’occasion de la Présidentielle couvrent tous les segments du métier.

  • l’empreinte économique des entreprises accompagnées

Les entreprises accompagnées par nos membres ont un chiffre d’affaires cumulé d’environ 225 milliards d’euros, équivalent à 1/5ème de celui du CAC40. Elles représentent 1,4 million d’emplois, soit l’équivalent de près de 9% de l’emploi du secteur marchand en France (hors secteur agricole). Elles croissent 3 plus vite que l’économie française et créent beaucoup plus d’emplois (256.000 entre 2010 et 2015 quand le secteur marchand a généré seulement 15.000 emplois supplémentaires sur cette période). Cette proximité avec l’entreprise nous amène à promouvoir des mesures dont les start-up, les PME et les ETI seront les bénéficiaires. Leurs salariés et leurs dirigeants tout particulièrement grâce à nos propositions sur le partage de la valeur.

  • l’engagement en faveur d’une croissance durable

Enfin, notre association, à travers ses nombreux clubs et commissions, n’a de cesse de promouvoir la transformation durable des entreprises (Commission ESG), l’innovation dans les technologies propres (Club Cleantech), la mesure de l’impact social (Club AFIC Impact) et une plus grande mixité (Club Afic avec Elles). Nous sommes donc légitimes, tout comme les propositions que nous portons !

Quelles sont à votre avis les spécificités des entrepreneurs français, start-up, PME, ETI : leurs atouts et leurs marges d’amélioration tant qualitatives que quantitatives ?

Le tissu entrepreneurial de notre pays compte parmi les plus denses et les plus qualifiés, comme l’a à nouveau prouvé notre délégation d’entreprises nationales au Consumer Electronic Show de Las Vegas en 2016 et 2017 !
Nos entrepreneurs sont particulièrement innovants, ont un talent managérial unique et beaucoup de rigueur dans leur gestion. Les beaux et ambitieux projets entrepreneuriaux ne manquent pas !
Mais trop peu d’entrepreneurs osent encore ouvrir le capital de leur structure, alors que c’est pourtant le principal moyen de favoriser le développement et la transformation de nos belles PME en ETI mondialisées et compétitives.
Le nombre d’ETI et d’entreprises entre 10 et 250 salariés est en effet plus faible en France qu’au Royaume-Uni et en Allemagne. Or ce sont elles qui tirent l’emploi et la croissance.
Dès lors, l’AFIC s’est fixé pour objectif de doubler le marché du capital-investissement français à moyen terme pour irriguer encore plus les entreprises en capitaux et soutenir des projets audacieux, moteur de la croissance de demain.

Quelles mesures l’AFIC recommanderait pour faire de nos PME de futures ETI voire des Licornes ?

Facteur de dynamisation de l’économie, le capital-investissement français porte l’ambition d’aider les entreprises à changer de taille. Pour atteindre cet objectif ambitieux mais réaliste, l’AFIC porte 16 propositions visant notamment à :

  1. Orienter plus fortement l’abondante épargne française vers le financement en fonds propres des start-up, PME et ETI
    Pour ce faire, nous suggérons de fixer des orientations nationales claires en la matière, de réviser les règles prudentielles des investisseurs institutionnels et de favoriser l’accès à l’investissement des contrats d’assurance-vie
  2. Adopter une fiscalité incitative à l’investissement
    L’idée est ici en premier lieu de favoriser l’ouverture et la rotation du capital des entreprises en supprimant l’ISF, mais aussi de favoriser l’investissement des personnes physiques dans les fonds propres des entreprises non cotées.

 

L’ensemble de nos propositions est consultable sur notre site internet :
http://www.afic.asso.fr/fr/special-presidentielle-2017-620.html

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Zoom sur 60 000 rebonds et son président Guillaume Mulliez

guillaume-mulliez

Quelle est l’origine de la création de 60000 rebonds ?
En fait l’histoire est très simple : il s’agit d’un entrepreneur qui a déposé le bilan de  sa société  et s’est retrouvé seul  livré à lui-même. Il n’y avait personne autour de lui pour l’aider et lui donner un coup de main. 60000 rebonds est né en 2012 à Bordeaux de ce constat terrible qu’aucune structure n’existait  pour accompagner les entrepreneurs en difficulté et acculés à la faillite de leur entreprise.   Alors que les mesures et dispositifs en faveur de l’entrepreneuriat (création de start-ups, mentorat, aide au financement…) existaient déjà,   il me semblait y avoir comme un trou dans la raquette pour aider les entrepreneurs en difficulté et c’est l’objectif de 60000 rebonds.

Comment l’entrepreneur en difficulté prend-il contact avec vous ?
Il faut se rendre compte des difficultés psychologiques que rencontre l’entrepreneur lors de son dépôt de bilan et c’est lui qui fait le premier pas à titre personnel.  Il y a par ailleurs différents moyens  de mise  en relation : notre site web, les associations d’entrepreneurs  (CJD, CGPME, MEDEF…), le networking ou le bouche à oreille, c’est à dire un réseau solidaire et bienveillant sans oublier les juges  au  tribunal de Commerce dont les membres sont des (anciens) entrepreneurs ou dirigeants d’entreprise qui exercent dans un cadre bénévole.

Quel est  le profil de l’entrepreneur qui vient à 60000 rebonds ?
Il a entre 45 et 55 ans et est à la tête d’une entreprise de 50 salariés. Le secteur d’activité varie selon les années cela peut-être le BTP, la restauration ou  le monde des services

Quelle est la forme de l’accompagnement de l’entrepreneur qui vient à l’association  60000 rebonds ?
L’objectif est de sortir l’entrepreneur de sa solitude, c’est-à-dire l’aider à faire le deuil de cette expérience professionnelle douloureuse (ne pas être dans le déni)  et  dans un deuxième temps lui permettre de  rebondir en s’attelant à un nouveau projet. Pour cela nous avons des coachs professionnels, spécialistes en développement personnel, qui accompagnent  l’Entrepreneur de façon bénévole,  des entrepreneurs qui agissent en qualité de mentor et des experts qui interviennent professionnellement dans des secteurs d’activité.

Comment fonctionne 60000 rebonds ?
Notre objectif est de changer le regard de la société  sur l’entrepreneur confronté aux 3D (dépôt de bilan, dépression et divorce). D’ailleurs les  4 valeurs de l’association (Bienveillance, solidarité, engagement et professionnalisme)  témoignent  que nous sommes là pour contribuer à ce changement d’image.
Cette année l’association va accompagner  300 entrepreneurs (contre 150 en 2016) en continuant  à tisser sa  toile dans dix régions  avec la création de 15 antennes et  de 17 clubs locaux.

Quel  bilan faites-vous pour les  entrepreneurs qui sont passés par 60000 rebonds et comment voyez-vous l’évolution de l’association ?
D’abord 95% des entrepreneurs rebondissent ce qui est une grande source de satisfaction que l’on doit à tous les coachs, entrepreneurs et experts qui les accompagnent  dans la recherche d’un nouveau projet. 30% repartent dans le salariat, 50 à 55% sont à la tête de microentreprises et entre 15 et 20% se lancent dans la création d’un nouveau projet à fort potentiel. A horizon 5 ans  nous visons la création de 60 clubs de rebond (contre 27 aujourd’hui), 20 permanents (contre 11) et accompagner entre 1500 et 2000 entrepreneurs.  Nous progressons si l’on peut dire mais on a encore beaucoup à faire sachant que chaque année vous avez 60 000 entrepreneurs qui sont confrontés aux affres de la fermeture de leur entreprise

Notre prochain objectif est la création d’un club des Entrepreneurs : c’est-à-dire développer une solidarité entre entrepreneurs en fournissant à l’entrepreneur en difficulté  un job « alimentaire » lui permettant de subsister dans l’attente de meilleurs moments !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

La déclaration du G20YEA sur les attaques à Berlin et autres formes de violence en 2016

CitizenEntrepreneurs soutient Berlin

Les jeunes entrepreneurs du monde entier expriment leur chagrin.

En réponse à l’attaque de Berlin, le groupe du G20YEA demande de réagir à la violence récente par des mesures visant à un monde plus mobile, plus libre et plus compatissant (à lire dans le communiqué ci-dessous)

 

Berlin, Germany (December 23, 2016).  The organization representing the world’s young entrepreneurs today expressed its condolences for the victims of the recent terrorist attack in Berlin and called for G20 countries to combat violence with a renewed commitment to mobility, growth, and job creation.

“Our global network stands in solidarity with the people of Germany and with those in other societies that have been the victims of terror and violence in 2016,” said Xia Bing, President of the G20 YEA Steering Committee and head of China’s NovoNation Youth Community.  “This has been a troubling year for those who believe in connecting societies through trade, investment and personal relationships.  We would urge G20 governments to face such violence with a renewed commitment to collaborate and find ways to bring people together.”

The attack struck close to home for the group, whose member organizations represent more than 500,000 young entrepreneurs across the G20.  The Alliance is in the process of planning its seventh annual G20 Young Entrepreneurs’ Summit that will be hosted by JCI Germany in Berlin in June 2017.

“We have received messages of support from entrepreneurs around the world,” said Carsten Lexa, President of the G20 Young Entrepreneurs’ Alliance Deutschland.  “They share our concern that, in the face of the violence we have seen in 2016, global governments will begin to build walls to keep people apart, rather than bridges to bring them together.  Given that the world’s young people need growth and connection, this would be counterproductive.”

Most of the world’s economies are facing slowing growth rates and rising levels of unemployment.  Young people are particularly affected in this regard.  An estimated 70 million young people around the world are currently without a job and youth unemployment rates in some parts of the G20 top 60%.  The G20 Young Entrepreneurs’ Alliance was formed to be the voice of the world’s young entrepreneurs and to bring their ideas for job creation and inclusive growth to all G20 governments.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

La Conférence Annuelle des Entrepreneurs est reportée au jeudi 10 décembre ! Inscrivez vous vite !

A la suite des événements du 13 novembre à Paris, nous vous annoncions, à la demande expresse de la place Beauvau et des services de Bercy, le report de la Conférence Annuelle des Entrepreneurs prévue le lundi 16 novembre et à laquelle 1200 entrepreneurs s’étaient inscrits.

La mobilisation rapide d’Emmanuel MACRON, du cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances, et de Citizen Entrepreneurs, permet de reprogrammer la 8e Conférence Annuelle des Entrepreneurs « Les entrepreneurs et la révolution climatique et énergétique » le jeudi 10 décembre à Bercy, 2 jours avant la clôture de la COP21.

Emmanuel Macron devrait ouvrir la journée.

Un grand merci pour votre soutien et votre mobilisation !

 Fidèlement,

Grégoire Sentilhes, toute l’équipe de Citizen Entrepreneurs et du G20 des Entrepreneurs 

Pour confirmer votre présence le 10 décembre, vous devez impérativement vous inscrire et éditer un nouveau billet !

INSCRIVEZ VOUS ICI 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Réconcilier enfin la France avec ses entreprises

Réconcilier enfin la France avec ses entreprises
Par Eric Le Boucher

La France reste mal située dans le dernier classement de la Banque mondiale, qui mesure la qualité de l’environnement des affaires dans chaque pays. C’est que, en dépit des déclarations d’intention, le climat reste hostile au « business ».
En savoir plus
Source : cet article est paru dans le numéro Les Echos du vendredi 13 novembre

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Carnet de bord : Arsalain El Kessir raconte son quotidien au G20 YEA à Istanbul pour Maddyness

Maddyness vous fait vivre de l’intérieur le G20 des Jeunes Entrepreneurs qui se tient à Istanbul grâce au carnet de bord d’Arsalain El Kessir, CEO de Bourse des crédits.

arsalain

1/ #G20YEA Jour 1 : La lutte contre le chômage des jeunes, sujet phare de la première journée

Deux temps forts ont ponctué cette première matinée du G20 YEA (Young Entrepreneur Alliance) : d’abord, le président de la délégation australienne et le président de la délégation turque ont pris la parole pour nous dire à quel point l’entrepreneuriat était important pour le futur de nos sociétés. Ensuite, c’était au tout du PDG de Coca-Cola d’intervenir. Il nous a présenté les différents programmes d’aide à l’entrepreneuriat et ses idées pour développer la culture entrepreneuriale.

> En savoir plus

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Le candidat français, Mohed Altrad, – président de la société ALTRAD – , reçoit le Prix Mondial de l’Entrepreneur de l’Année !

Le 13 octobre dernier, Mohed Altrad recevait le prix de l’Entrepreneur de l’année 2014 en France, décerné par EY et le magazine L’Express.

En sa qualité de lauréat 2014, Mohed Altrad représentait la France à la 15ème édition du Prix Mondial de l’Entrepreneur de l’Année (World Entrepreneur of the Year), qui s’est tenue à Monaco du 3 au 7 juin 2015. Mohed Altrad concourrait parmi les 65 gagnants des 53 pays dans lequel ce Prix est organisé.

> En savoir plus

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

nos actualités et événements

Voir toutes les actualités et tous les événements