Le G20 des Entrepreneurs (G20YEA)  s’est tenu les 15 et 16 juin  à Berlin en présence de plus de 400 jeunes entrepreneurs  sur le thème « Digital Trends for Future Business », à l’issue du sommet, le communiqué du G20 YEA a été signé et désigne 3 recommandations prioritaires. Il sera remis aux gouvernements du G20

LES 3 RECOMMANDATIONS :

  • 1 – Développer un enseignement de qualité réorienté vers les nouvelles réalités technologiques et économiques,  incluant  les formations au  numérique, aux disciplines  STEM (Sciences, technologies,  engineering et mathématiques)  et  à celles relevant de la création d’entreprise et de l’entrepreneuriat
  • 2  –  Définir un cadre fiscal « attractif » reposant  sur des  incitations fiscales (favorables tant aux entreprises en forte croissance  qu’aux  investisseurs)  et  proposant  une catégorie d’imposition distincte pour les entreprises évoluant  dans des secteurs d’activité  prioritaires dans  l’innovation et dans l’entrepreneuriat social
  • 3 – Créer un visa d’entrepreneur G20 simplifié pour assurer la mobilité des entrepreneurs et encourager la circulation des talents

 

Ces recommandations reposent sur deux études rédigées par nos partenaires stratégiques :

  • L’étude EY “ Beyond disruption to new innovation: policy to grow digital entrepreneurship »    propose aux gouvernements du G20 neuf  recommandations  (regroupées autour de trois thèmes)  pour développer une politique numérique à la hauteur des enjeux auxquels les pays sont confrontés. Il s’agit d’un enseignement adapté à la réalité de l’économie et des besoins des entreprises, de financer le développement des entreprises et de simplifier les démarches administratives d’accès aux marchés étrangers pour les  jeunes entrepreneurs.

>> Cliquez ici pour télécharger le rapport EY

 

  • le rapport Accenture :  Boostez votre QIA (Quotient d’Intelligence Artificielle) : transformez votre entreprise grâce à l’IA »   révèle notamment que les entreprises innovant en matière d’IA dégagent des résultats  supérieurs.  Pour mesurer le Quotient d’Intelligence Artificielle (QIA) de ces entreprises, l’étude a analysé, le niveau de leurs compétences  et de leurs investissements internes en IA ainsi que leur collaboration avec des partenaires externes. En conclusion, les résultats montrent qu’il est impossible de relever le défi de l’IA en demeurant isolé et que les entreprises  doivent ouvrir leur technologie, leurs données et leurs talents à des start-ups et des entrepreneurs spécialisés. Cela passe par la transformation de leurs stratégies d’innovation et de leur culture organisationnelle

>>  Cliquez ici pour télécharger le rapport Accenture

 

nos actualités et événements

Voir toutes les actualités et tous les événements