Portrait d’entrepreneur : Benoit Paget, fondateur de Canibal

 

Benoit PagetQui êtes-vous et que faites-vous ?

Entrepreneur, je suis passé de « serial » à « Canibal  » en 2009. Enfant déjà je proposais un service de livraison de croissants à mes voisins. J’ai toujours cherché des idées nouvelles à mettre en œuvre. Et finalement, celles qui m’ont le plus réussi sont celles que je n’ai pas eues mais celles que j’ai eu l’opportunité de développer. Canibal en est un bon exemple.

Racheté pour 1€ en 2009, nous avons modernisé le concept Canibal pour en faire une solution unique au monde : Après 4 ans de R&D, nous proposons aujourd’hui la 1ere solution de recyclage matérialisant la démarche RSE de ses clients et éveillant la conscience environnementale de ses utilisateurs. De façon ludique! Notre ambition est de déployer rapidement notre concept en France et à l’étranger.

 

  • Pourquoi et comment êtes-vous devenu entrepreneur ?

Je crois que c’était inscrit dans mes gênes, même si mes parents n’étaient pas eux-mêmes entrepreneurs. L’envie de pouvoir porter une idée, un projet. La volonté de créer et de construire. La possibilité d’innover et de sortir des sentiers battus. La liberté, y compris celle de se tromper. De manière générale, je crois fondamentalement que la peur de l’erreur est la pire des erreurs.

 

  • La vie d’entrepreneur c’est :

Savoir se remettre en question quotidiennement sur tous les sujets que sont ceux d’une entreprise : ma stratégie est-elle la bonne ? mon management est-il optimal ? Suis-je réellement à l’écoute de mes clients sans être en sur-adaptation ? Suis-je entouré des bonnes compétences ? La fierté énorme de voir son projet grandir, avec toutes les bonnes choses que cela induit.

 

  • Une anecdote, un conseil ?

Lors de l’installation de notre stand pour participer à un salon, notre machines prototype est tombée. Nous nous sommes dit que nous allions vraiment être ridicules à participer à un salon sans Canibal. Fébriles, nous l’avons réparée dans la nuit. Trois jours plus tard, les organisateurs du salon nous ont raconté que d’autres exposants avaient demandé à être voisin de notre stand lors de la prochaine édition. Témoin du succès Ils voulaient profiter du trafic que nous générions. Quel clin d’œil et quelle récompense de notre résilience.

Mon conseil : Garder le cap tout en sachant s’adapter. Et surtout ne jamais abandonner

 

  • Un mot sur le G20 YEA ? 

Avec des entrepreneurs venant de 20 pays différents, le G20 YEA est l’occasion unique d’élargir sa vision de l’entreprise et de l’entrepreuneuriat . Cela permet réellement d’ouvrir ses « chakras » !

J´ai été étonné de constater à quel point les difficultés que nous rencontrons sont finalement assez similaires (financement, formation, etc…) alors que les contextes économiques peuvent être très différents.

J’ai trouvé passionnant l’idée de mettre en commun nos cultures et expériences pour tenter de trouver et de proposer des solutions nouvelles pour booster l’emploi des jeunes en particulier. D’un point de vue opérationnel c’est une opportunité très efficace d’ouvrir son business sur l’international !

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

nos actualités et événements

Voir toutes les actualités et tous les événements