PRIX OFQJ 2016 : « JEUNE ENTREPRENEURE D’AVENIR »

logo-pingflow-951x209


L’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ), en partenariat avec Citizen Entrepreneurs, a récompensé la « Jeune Entrepreneure d’Avenir » Claire Jolimont pour son entreprise « Ping Flow »

photo_claire jolimont

Prix OFQJ « Jeune Entrepreneure d’Avenir »

Le Prix Jeune Entrepreneure d’Avenir 2016 s’inscrit dans la volonté de l’OFQJ et de l’association Citizen Entrepreneurs de mettre en commun leur savoir faire au profit de l’entrepreneuriat féminin.

Il vise à récompenser une jeune dirigeante d’entreprise de 18 à 35 ans ayant créé son entreprise depuis au moins 3 années et dont les ambitions de développement à l’international sont prouvées.

Le projet élu doit également faire preuve d’innovation, être porteur d’emplois et créateur de lien social.

La lauréate

Claire Jolimont, lauréate du Prix OFQJ 2016 « Jeune Entrepreneure d’Avenir », se voit ainsi offrir l’opportunité d’intégrer la prochaine délégation française du G20 YEA Summit qui se déroulera à Pékin du 7 au 8 au septembre.


  1. Qu’est-ce qui vous a motivé à participer au prix Jeune Entrepreneure d’avenir 2016 ?

Depuis ma formation en management et finance, j’ai rejeté les modèles tracés pour jeunes diplômés de ces écoles : audit, banque, assurance, grands comptes et d’évoluer dans un milieu professionnel hiérarchique.

Attirée par les défis et la prise de risque,  je me suis passionnée par le web et  les startups du digital car les possibilités y semblent illimitées et l’état d’esprit ouvert et dynamique. Par ma curiosité et spontanéité, je me suis intéressée dès le début aux écosystèmes innovants et leurs facteurs de succès : Sillicon Valley , Israël, Asie, Brésil, …  J’aime remettre en question les acquis, ce qui me permet d’avancer, de saisir les opportunités sans hésiter et surtout d’innover en sortant des moules.

Le prix Jeune Entrepreneur d’avenir est un tremplin pour accroitre la visibilité d’un parcours, attirer d’autres jeunes dans cette voie entrepreneuriale et d’échanger lors du G20 YEA avec les autres entrepreneurs du monde entier.


  1. Selon vous, en quoi votre dossier a-t-il fait la différence par rapport aux autres candidates ?

Fort de nos références auprès des grands groupes et de nos solutions innovantes, PingFlow a un potentiel marché auprès des grands comptes et PMEs industrielles très important. Les dernières années ont permis d’innover et d’établir des solutions répondant à leurs problématiques.

Au-delà de l’activité de PingFlow, je pense que ma conviction de la force de l’open-innovation et de la transition digitale entre grands comptes et startups a pu faire la différence avec les autres candidates. Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de les rencontrer ni d’échanger avec elles.


  1. Qu’attendez-vous du sommet G20 YEA ?

Ma présence au G20 YEA Summit est une réelle opportunité pour promouvoir mon parcours d’entrepreneure dans le monde digital en lien avec la transition du monde industriel vers le digital.

La France possède un réel vivier de talents humains et d’écosystèmes  favorisant la création d’entreprise et d’innovation, permettant à des jeunes femmes et hommes de développer des entreprises dynamiques, innovantes et créatrices d’emplois.

J’ai pu bénéficier lors de ma création d’importants soutiens de la part de la région Nord Pas de Calais et français (BPI Innovation, établissements bancaires, French Tech, crédit d’impôts, etc.). J’aimerais avoir l’occasion de témoigner nos valeurs et ambitions en tant que jeune entrepreneure en plein développement, ainsi que les forces de l’écosystème entrepreneurial français.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

nos actualités et événements

Voir toutes les actualités et tous les événements